L'histoire de l'entreprise

Que de chemin parcouru par l'office départemental dans l'histoire de l'habitat social meurthe-et-mosellan depuis sa création en 1927 !
 
En disposant d'un solide encrage territorial, l'entreprise inscrit son développement aux côtés du département 54 et des collectivités. Si en 2005, le nom a changé, ce sont surtout les objectifs, l'organisation, les métiers qui ont été repensés pour s'adapter aux besoins et aux nécessités d'une entreprise moderne. Aujourd'hui encore, meurthe & moselle HABITAT n'hésite pas à se remettre en question pour oeuvrer dans son rôle premier, celui de bien loger le plus grand nombre. Son savoir-faire, ses moyens, ses compétences lui permettent d'aborder l'avenir avec confiance et détermination.Voici quelques dates clés de son histoire :
 
webbelleville
>Création au siècle dernier, en 1927...
L'office s'appelle OPHBM de Meurthe-et-Moselle (Office Public d'Habitations à Bon Marché). Son premier président a été Joseph Laurent. Les premiers logements sociaux voient le jour à partir de 1930 à Belleville, Jarville, Malzéville, Villers-lès-Nancy et Longuyon, soit une centaine au total.
 
>Les années 1935-55
1938 :  l'OPHBM de Meurthe-et-Moselle est rattaché administrativement à celui de Nancy. Au lendemain de la guerre, la pénurie importante de logements favorise un élan de reconstruction.
1948 :  l'allocation logement est créée.
1951 : l'OPHBM devient OPHLM. Dans les années 50, plusieurs logements sont mis en location sur les communes d'Essey-lès-Nancy, Frouard, Herserange, Laxou, Malzéville, Thil, Tomblaine….
 
 >Les années 1955-75
Elles correspondent à une période de constructions massives : zac du Breuil à Pont-à-Mousson, les quartiers Voltaire à Longwy, La Californie à Jarville, Jartom à Tomblaine, Vand'Est à Vandoeuvre et Champ le Boeuf (Laxou - Maxéville).
 
 >Aux cours des années 1980-90
l'OPHLM se transforme en OPAC de Meurthe et Moselle (Office Public d'Aménagement et de Construction). L'OPAC 54 mène des actions importantes pour réhabiliter le parc locatif (quartier la Californie à Jarville et à Tomblaine…). Par ailleurs, les nouvelles constructions correspondent à de petits programmes s'insérant dans le tissu urbain.
 
 >Le XXIème siècle...alt
Dans les années 2000, mmH a lancé d'importants travaux de rénovation de ses grands ensembles d'habitat social dans le cadre du Plan Stratégique du Patrimoine. L'amélioration du parc immobilier fut une priorité et chaque année plusieurs millions d'euros sont investis pour offrir des habitats de qualité, accessibles, entretenus et plus économes en énergie. A noter qu'à une époque où l'on parle de développement durable, mmH a, dès 2001, développé une politique de constructions neuves respectueuses de l'environnement et économes en charges. En changeant de nom en 2005, l'entreprise affiche le souhait de tourner une page. Un nouveau plan stratégique de patrimoine est mis en oeuvre pour donner un cap et de nouvelles orientations. Objectifs : rendre le parc immobilier plus attractif par des opérations de démolitions, reconstructions et de réhabilitations. Parallèlement, les salariés sont fortement impliqués dans cette démarche de professionnalisation par une réorganisation territorialisée accompagnée et des formations. La direction souhaite intégrer ce volet ressources humaines dans une dimension RSE (Responsabilité Sociale de l'Entreprise). Tout en conciliant progrès social et efficience économique, cette démarche vise à valoriser le capital humain de l'entreprise. Cet état d'esprit se traduit par le respect d'engagements et le développement des compétences individuelles et collectives (professionnalisation des métiers, conditions de travail, politique de diversité, transparence dans la communication...). Les évolutions se poursuivent en 2008 avec la construction d'un nouveau siège dans le quartier Rives de Meurthe. Installée depuis les années 60 rue de Serre, une centaine de salariés rejoindra des locaux modernes et fonctionnels, au 33 boulevard de la Mothe à Nancy.

Engagement qualité et développement durable
Ces valeurs font partie de l'ADN de l'entreprise. En 2009, mmH affirme sa volonté d'offrir une qualité de services en créant sa première charte d'engagements pour garantir au locataire davantage de confort et de bien-être. Des enquêtes de satisfaction sont régulièrement menées pour contrôler et parfaire les services apportés. alt
En 2012, mmH poursuit ses efforts et devient le 1er organisme d'habitat social lorrain à obtenir une certification Qualibail Engagement de Services. Depuis, la certification est régulièrement renouvelée, contrôlée tous les ans par un organisme indépendant.  En 2015, mmH poursuit sa stratégie de diversification en développant l'accession à la propriété dans le neuf. Jusqu'à présent, l'entreprise offrait la possibilité d'acquérir un logement dans son parc immobilier existant, majoritairement à des locataires. A cette possibilité s'ajoute désormais la commercialisation de logements neufs sous l'appellation mmH promotion. Le dispositif sécurisé PLSA (location-accession) est proposé pour tout particulier souhaitant faire l'acquisition de sa résidence principale. L'acquisition en VEFA et pour un investissement locatif sont permis. En 2018, l'entreprise obtient la certification Qualibail 3 affiche 6 engagements de service clairs et transparents. Des valeurs d'engagements sur la qualité et les services que l'on retrouve dans le nouveau projet d'entreprise baptisé VIVACITE partagé avec les salariés cette année là.
 
Privilégier la relation de proximité, la qualité de service et des solutions résidentielles adaptées et diversifiées
 
L'entreprise confirme le niveau d'exigence de l'entreprise pour satisfaire le client en s'engageant dans une nouvelle stratégie constituant un levier d'innovation, d'anticipation pour viser la performance globale et la pérennité de l'entreprise. Cette démarche porte une signature : Donnons vie à nos projets!
12x4
Ces évolutions se poursuivent encore aujourd'hui, particulièrement dans un contexte d'accélération du changement, de transformation et de transition que vit notre société. Que ce soit sur un plan technique, économique, social, culturel, climatique, énergétique et bien sûr numérique, l'entreprise est attentive aux nouvelles façons de faire pour répondre aux attentes de la société et ses nouveaux modes de vie. En gérant un parc immobilier supérieur à 14 000 logements, mmH évolue en offrant des solutions résidentielles diversifiées et adaptées aux besoins, notamment dans le domaine de l'accompagnement au vieillissement. L'office élargit aussi la palette de ses interventions : des actions en matière d'insertion sociale et professionnelle au développement d'une activité d'accession à la propriété sécurisée, en passant par la réalisation d'habitations passives ou d'opérations d'aménagement. Le nom de marque 'mmH' est plus que jamais affirmé à travers des actions communicantes dans un contexte de plus en plus concurrentiel. Une nouvelle ère s'ouvre désormais pour accompagner les transitions énergétiques et numériques. En inscrivant la Responsabilité Sociétale de l'Entreprise comme un fil rouge au coeur de son action, le nouveau projet d'entreprise VIVACITE, également outil managérial,  participe à motiver les collaborateurs pour satisfaire la clientèle, accompagner le progrès et conserver une longeur d'avance !
 
Présidents et Directeurs Généraux qui se sont succédés : 13 présidents depuis 1927 : Messieurs LAURENT, DIDELON, LEGRIS, CANEL, DEIBER, DRAPIER, DE TALHOUET, HURIET, JEHL, ROUSSELOT, LE DEAUT, RIGHI et Mathieu KLEIN depuis le 19 juin 2015. Et 6 directeurs généraux : Messieurs CASTEL (1931-1970), CHEVIGNARD (1971-1976), GERARD (1977-1994), ISAMBERT (1995-2002), CRUCIANI (2003-2015), et Lionel MAHUET depuis le 1er juillet 2015.
 
Le monde de l'habitat social, c'est quoi?
Créé il y a plus de 100 ans, le mouvement HLM est regroupé à l'échelon national en cinq fédérations, dont la Fédération des offices publics de l'habitat, membres de l'Union Sociale pour l'Habitat. 
Il existe 720 organismes d'hlm et 4,5 millions de logements. 1 Français sur 2  vit ou a vécu en Hlm. Leurs activités bénéficient à 150 000 emplois directs dans le secteur du bâtiment et auprès d'entreprises de proximité.
Leur vocation première est d'aider à loger les ménages disposant de ressources modestes. Le financement des logements sociaux (construction, acquisition, amélioration, réhabilitation) peut bénéficier essentiellement du concours de l'Etat,de collectivités (communes, EPCI, département, région), de l'Europe, de la Caisse des Dépôts et Consignations, des collecteurs du 1% logement (Action Logement). Les logements sociaux sont aussi financés en partie par les fonds propres des organismes. Ceux-ci doivent donc veiller à équilibrer leurs opérations. Les loyers payés par les locataires représentant l'essentiel de leurs recettes de fonctionnement. Une gestion performante des organismes de logements sociaux consiste donc à affecter de façon pertinente les recettes locatives entre maintenance du patrimoine, paiement des emprunts, paiement des divers impôts et taxes, frais de fonctionnement…tout en dégageant un résultat suffisant pour financer la part sur fonds propres leurs opérations.
 
Et le mouvement hlm au niveau régional ...
Les organismes Hlm lorrains construisent, gèrent et entretiennent près de 160 000 logements. ARELOR (association régionale des organismes HLM de Lorraine) regroupe l'ensemble des organismes, assure la représentation territoriale du mouvement hlm auprès des pouvoirs publics et des partenaires locaux, et contribue au développement professionnel et à l'action inter-organismes. meurthe & moselle HABITAT est un important acteur du logement social dans le département auprès de sa tutelle de ratachement, le conseil départemental (plus de 14 000 logements répartis dans 150 communes), soit 25 % du parc social meurthe-et-mosellan. 60% sont situés sur le bassin d'habitat du Grand Nancy.
En Meurthe-et-Moselle, une douzaine de bailleurs sociaux se partagent près de 50 000 logements.
Engagement qualité et développement durable
Ces valeurs font partie de l'ADN de l'entreprsise. En 2009, mmH affirme sa volonté d'offrir une qualité de services par une première charte d'engagements pour garantir au locataire davantage de confort et de bien-être. Des enquêtes de satisfaction sont régulièrement menées pour contrôler et parfaire les services apportés.
alt
En 2012, mmH poursuit ses efforts et devient le 1er organisme d'habitat social lorrain à obtenir une certification Qualibail Engagement de Services. Depuis, la certification est régulièrement renouvelée, contrôlé tous les ans par un organisme indépendant. En 2018, l'entreprise obtient la certification Qualibail 3 affiche 6 engagements de service clairs et transparents. Des valeurs d'engagements sur la qualité et les services que l'on retrouve dans le projet d'entreprise baptisé VIVACITE partagé avec les salariés en 2018.
 
Dans les années 2000, mmH a lancé d'importants travaux de rénovation de ses grands ensembles d'habitat social dans le cadre du Plan Stratégique du Patrimoine. L'amélioration du parc immobilier existant est une priorité et chaque année plusieurs millions d'euros sont investis pour offrir des habitats de qualité, accessibles, entretenus et plus économes en énergie. A noter qu'à une époque où l'on parle de développement durable, mmH a, dès 2001, développé une politique de constructions neuves respectueuses de l'environnement et économes en charges. Toutes ses nouvelles réalisations (en moyenne 200 logements par an) bénéficient des meilleures normes techniques françaises.
 
Photos d'antan
Retrouvez quelques anciens clichés de votre immeuble, votre quartier, à l'époque de sa construction ou il y a quelques décennies.Cliquez sur la photo ci-contre.Cette rubrique est la vôtre. N'hésitez à nous transmettre vos photos ou nous envoyer vos fichiers représentant une vue d'un lieu, propriété de mmH, pour les faire partager à tous depuis cette rubrique Contact.
 
Champ le Boeuf (Maxéville-Laxou) en 1973, composé des patrimoine des Opac de Meurthe et Moselle et NancyVillers lès Nancy : avenue de Brabois en 1932, cités Loucheur, cliché de 1951Villers lès Nancy et la cité universitaire de Placieux en 1973Villers lès Nancy et la résidence Suffren en 1966Vandoeuvre lès Nancy : Vand'Est, arrière de l'allée de Rotterdam photographiée en 1971Essey lès Nancy et une partie du quartier Kléber en 1966Jarville la Malgrange, quartier La Californie en 1967, arrière de l'immeuble Jean-Philippe Rameau et une partie des commercesTomblaine : une partie de Jartom en 1968 et ses voitures d'époqueVandoeuvre lès Nancy : Vand'Est en 1970-72, rues Roermond-Venlo-PoldersDieulouard et une partie des immeubles du rond Point des Chauffours dans les années 60Baccarat 1964-1967 rue Baugerie et GlonvilleBriey 1961 : cité Radieuse Le Corbusier vendue par l'office en 1988Joeuf, immeuble Haropré, 9 ans après sa mise en location en 1975Frouard et la réhabilitation de l'immeuble Romain Rolland dans les années 80alt
 Longuyon : 1974 les immeubles Les Myosotis et PervenchesLonguyon : 1978, l'immeuble Les ViolettesLongwy et l'immeuble Lamartine en 1957Villerupt : cités d'urgence du terrain des sports (démolies et non datées)Villerupt : cités d'urgence de la Grotte (démolies et non datées)Longwy-Haut en construction dans les années 60Maxéville : l'immeuble le Haut des Vignes en 1967Pont à Mousson/Procheville : en 1984 les résidences Eglantines livrés en 1969Pont à Mousson et le quartier Procheville en 1970